Le paysage belge francophone et germanophone et la psychologie clinique

Au fond, qui fait quoi ?

Vous êtes nombreux à nous revenir avec vos diverses interrogations :

est-il nécessaire ou utile de s’inscrire à la Commission des psychologues ? Pourquoi cotiser à l’UPPCF ? Quel est le public cible ? Qui défend nos intérêts de psychologues clinicien·ne·s ?

 

Afin d’y voir un peu plus clair, nous vous proposons un tour d’horizon des forces en présence ainsi qu'une infographie résumant la situation.

L’UPPCF 
L'Union Professionnelle des Psychologues Cliniciens Francophones et Germanophones

L’Union Professionnelle des Psychologues Clinicien·ne·s Francophone est un organisme privé sans but lucratif qui ne dépend pas d’une instance publique au même titre que d’autres associations professionnelles telles que l’UPPSY, la VVKP ou l’APPSY. L’inscription à une association professionnelle est libre, non contraignante, mais implique de comprendre en quoi elle peut vous être utile.

Nous fonctionnons à partir des cotisations de nos adhérent·e·s.

Notre but premier est de défendre les droits et les intérêts de nos membres.

 

Quelle est la spécificité de l’UPPCF ?

 

Notre union professionnelle a pour but premier de défendre les droits et intérêts de nos membres psychologues, quels qu’ils·elles soient : salariés, indépendants ou retraités. Peu importe le courant dans lequel vous vous inscrivez, dans la diversité, nous rassemblons l’ensemble des psychologues cliniciens.

Que fait concrètement l’UPPCF ?

 

Elle questionne, elle revendique, elle dérange. À travers une omniprésence auprès des gouvernements de notre pays, elle défend les enjeux relatifs aux psychologues. Elle fait du lobbying, elle informe. Elle est sur le terrain, que se soit au CFPSSM, à l’UNPLIB, au CSIPME, au Crésam, à l’INAMI, à la Compsy ou partout ailleurs où la question de la santé mentale se pose, l’UPPCF veille sur vous. L'Union est par ailleurs de plus en plus présente sur la scène médiatique pour sensibiliser le grand public à la réalité des psychologues cliniciens ou pour apporter notre éclairage sur des sujets d'actualité.

L’UPPCF est également présent pour ses membres, qu’il s’agisse d’un questionnement, d’un conflit avec un organisme public ou d’un conseil. Elle répond et soutient ses adhérents confrontés aux obstacles et difficultés rencontrés dans le cadre de leur profession de psychologues clinicien·ne·s.

Plus qu’un syndicat pour psychologues, l’UPPCF tend aussi à mettre en contact les psychologues qui la composent afin de favoriser des échanges constructifs entre eux à partir de groupes de travail. Elle propose à ses membres de s’y impliquer et de donner leur avis. Elle organise des conférences, des journées d’étude, des formations… Elle offre de nombreux avantages financiers divers et variés allant de l’assurance professionnelle au pourcentage sur des revues scientifiques.

 

Pourquoi adhérer à une association professionnelle ?

 

La défense de vos droits et de vos intérêts ne dépend ni de la Compsy, ni du SPF Santé publique. Sans une association professionnelle qui veille sur le futur de notre profession, les difficultés d’hier seront celles de demain. L’UPPCF fait bouger les lignes et met toute son énergie pour assurer la pérennité de l’ensemble de nos psychologues francophones.

La Commission des Psychologues

En vertu des lois de 1993 et de 2014, on peut définir la Compsy comme un organisme fédéral de droit public sous la tutelle du ministre des Classes moyennes dont la mission est d’attribuer le port légal du titre de psychologue. Il est légalement nécessaire de vous y inscrire si vous souhaitez officiellement porter le titre de psychologue.

 

Votre adhésion à la Compsy implique que vous vous engagez vis-à-vis de vos patient·e·s à respecter le code de déontologie. La Commission est garante de son application. À cette fin, on y retrouve en son sein un Conseil disciplinaire, ainsi qu’un Conseil d’appel qui traitent les plaintes de patient·e·s des psychologues qui y cotisent, uniquement. Outre l'admonestation, les sanctions des organes disciplinaires se limitent au retrait temporaire ou définitif du titre de psychologue, mais ne portent aucunement sur l'exercice de la psychologie clinique.

 

Quelles conséquences si je ne m’y enregistre pas ?

 

Vous ne pourrez pas porter le titre de psychologue, néanmoins vous pouvez, en toute légalité, porter officiellement votre titre universitaire de licence/master/ docteur en psychologie.

 

En tant que professionnel de la santé, - indépendamment d’une adhésion à la Compsy - vous restez soumis·e aux lois relatives au secret professionnel (art. 458 du Code pénal), à l'exercice de l'autorité parentale, aux droits du patient et à la qualité des soins de santé. Une plainte pour des manquements à ces lois peut être déposée en justice puis instruite et jugée par la magistrature belge avec, à la clé, des sanctions civiles, voire pénales. Elles pourraient avoir des conséquences sur l'exercice de la psychologie clinique. Il est important de prendre conscience qu’une adhésion à la Commission des psychologues ne vous exonère pas d'éventuelles poursuites judiciaires.

 

Les psychologues clinicien·ne·s et orthopédagogues, en qualité de professionnel·le·s de soins de santé, sont exonérés de la TVA indépendamment qu’ils·elles soient ou non enregistré·e·s à la Commission des psychologues.

Le Visa et l’Agrément de psychologue clinicien

Le visa SPF est attribué "ad vitam", mais il peut être retiré temporairement ou définitivement (manquements déontologiques, incapacité physique et/ou mentale d'exercer).

 

L'agrément est renouvelable tous les cinq ans selon des critères en rapport avec la formation continue et des modalités à préciser. Dans l'immédiat, ils vous permettront d'être exonéré·e·s de plein droit de la TVA. Dans un avenir proche, ils deviendront un must pour être engagé·e dans une institution de la santé ou pour que vos patient·e·s bénéficient d'une intervention financière de la sécurité sociale (cfr l'INAMI puis sa mutuelle).

La Fédération Belge des Psychologues

La FBP est une fédération d’associations professionnelles francophones et flamandes visant à promouvoir la psychologie comme discipline enrichissant la connaissance, le bien-être des personnes, des organisations et de la société.

Elle est composée de :

 

  • Belgian Association for Psychological Sciences (BAPS)

  • Vereniging van Organisatie-, Consumenten- en Arbeidspsychologie (VOCAP)

  • Vlaamse Vereniging van Klinisch Psychologen (VVKP)

  • Vlaamse Vereniging voor Schoolpsychologie (VVSP)

  • Union Professionnelle des Psychologues Cliniciens Francophones et germanophones (UPPCF)

 

Depuis quelques années, les psychologues ne cotisent plus individuellement à la Fédération Belge des psychologues. La cotisation est prise en charge par l’association professionnelle qui les représente. Une adhésion à la FBP permet entre autres à l’UPPCF d’entretenir des relations avec les autres associations de psychologues affiliées à la FBP, de rester en lien avec la psychologie en Europe via une affiliation à l’EFPA et de s’unir aux autres associations quand nos intérêts communs sont menacés.

Depuis les débuts de la crise sanitaire, les partenaires de la FBP soutiennent le groupe d'experts "Psychologie & Corona".